BLOG d'AVRIL 2022 

 

Dès février 2022 les grues cendrées remontaient vers le Nord. Et pendant ce temps-là, les bistrots insensibles NE BOUGAIENT PAS. C'est des lieux d'hommes, faut dire... Stables et conservateurs en diableS.

Trajectoires fulgurantes, suite : 

James Dean. Difficile de s'en faire une idée. Mort en 1955, ça va faire soixante-dix ans. " Street wear " comme on dit. 
Ses jeans, ses lunettes, sa coiffure sont toujours aussi d'actualité. Sa Porsche aussi.
 

______oOo______

PARIS 04/2022 : Sappho avait attrappé le covid et nous n'avons fait aucune photo-souvenir. J'avais pourtant calé un bon rencard avec elle à Clichy pour photographier son autoproclamé "JOLI CORPS" sous tous les angles. Pas de chance, elle avait la COVID. Frustration. Il a fallu raccrocher nos téléphones. J'ai ramené d'autres images, mais pas des très drôles. Par exemple : 

 

...Mais quel est donc le gros con qui a commis cette construction debiscanti, là-bas, tout au fond à droite ? Il croit à la déconstruction, le gars ? Le plus tôt sera le mieux.

______oOo______

Paris... Pas de miracle, sans vous, chère Clara, je n'aime pas. Sauf les Parisiennes toutes nues comme Arletty. C'est encore ce qu'il se fait de mieux. Arletty n'est plus. Je lis beaucoup les souvenirs des officiers allemands pendant la dernière guerre (l'avant-dernière ?) et je la comprends : gens de valeur. Mais je n'ai pas discuté de ça avec Sappho, qui est d'origine polonaise.

______oOo______

Alors je me suis reparti par le métro voir une expos de Steve McCurry. Comment dites-vous ? Somptueux ?

 

Savez-vous, chère Clara, que je prends aujourd'hui ma revanche sur des amis qui gagnaient bien plus de fric que moi, qui ne suis pas à plaindre ? Ils parviennent à l'âge de la retraite et s'ennuient. Alors, que font-ils ? Ils recherchent des photos de cul. C'est bien, mais ils n'ont aucune expérience en la matière. Ils sont hésitants, perdus, pudiques, ils ne savent plus où donner de la tête et du gland. Obscènes ? Pas tant que ça. Beaucoup sont sous béta-bloquants et ne bandent plus. Mais ils se font esthètes, et ça et là, ils reconnaissent ma vicieuse superiorité. J'en ai tant vues, tant recherchées, des photos bandantes de femmes-à-poil. 

Les photos-fatasme, c'est ma spécialité, et d'ailleurs, j'en ai pas mal de vous. 

- Chère Clara. Vous m'avez avoué que vous vous carressiez. Zéro aveu : se mastrurber, c'est tout à fait normal. Certains transcendent le sujet : Will Santillo par exemple. Divin.

______oOo_____

Musée Maillol, rue de Grenelle

______oOo______

 

MUSÉE MAILLOL 

Toujours aussi fascinant d'observer une femme observant une autre femme posant nue, montrant son corps, ses seins, son con. Profondeur d'un véritable abîme de reflexion ?

 
 
 

_
 

______oOo______

 

Et puis je me suis dit : " Et si nous réécoutions Lény Escudero ? "

https://www.youtube.com/watch?v=kLLrVIP9ibQ
Purement génial, pas moins.
 
______oOo______
 

Steve McCurry s'exposait au musée Maillol : voir plus bas, comme on dit. Qui sait ? Peut-être a-t-il shooté des NUS ? McCurry ? Grande question : s'il a évidemment débuté en dispos, est-il passé au numérique ? Je dirais : on ne voit pas la différence. McCurry était un maître - LE maître - de la diapo couleur, mais sur ses dernières images, je serais bien incapable de dire avec quoi il s'exprime.

 
 

Le professeur était un libéral. Il ne faisait pas de propagande pendant ses cours, il se contentait d'expliquer. Bravo. 88 ans et un petit coup de blanc : l'intelligence, c'est comme la méchanceté, ça conserve.

______oOo______

PITER ou not piter ?

 

Piter " : manger un peu, manger par ici, manger par là. Goûter, bref, déguster. Mon grand-père adorait ça. Mordre à l'hameçon, aussi, dans le langage des limité pêcheurs à la ligne (eux, ils sont des gros silencieux, ils n'ont pas besoin de mots). Piter : ce que faisait mon grand-père à table, ce que je fais, ce que je ferais bien avec les femmes. Ce que nous faisons tous, nous autres, photographes. Nous sommes tous des pêcheurs à la lignes. Pêcheurs d'images, éternellement errants.

 
______oOo______

Paris sera-t-il toujours Paris ? 

Je n'en sais rien, mon amie, je n'y suis plus, ça fait des années et ça NE ME MANQUE PAS. Paris vu d'en haut : Campari-soda, huîtres en perspective, puis celle de faire l'amour à l'hôtel. Quoi de plus génial ? J'y ai passé de trop belles nuits. Une autre fois, petit troquet syma du côté de Montmartre. Vers une heure, avant la fermeture, le patron qui l'ouvre un peu trop vous aide à rincer les verres. Il en offre un. Petit hôtel cosy ensuite. Mais le meilleur moment ne reste-t-il pas celui où on monte l'escalier ?

______oOo______

Clara, vous souvenez-vous du palfond de cette chambre de la rue de la Huchette ? Si oui, c'est que vous vous êtes bien ennuyée en le regardant, couchée sur le dos, car je vous rappelle que vous faisiez l'AMOUR.

___oOo___

Raymond Devos et Georges Brassens. Un sommet à trois : RD, GB, et le photographe : André Lefevre. 

On peut appeler ça un MOMENT MAGIQUE, c'est encore mieux qu'un "INSTANT DÉCISIF". Le coup du roi. 

ET PENDANT QUE J'Y PENSE : j'étais là, je regrdais, c'était magique. 

Un vrai moment de bonheur pour l'humanité. Moi, je shoote. Comment voulez-vous que je fasse ? 

Et puis on (les agents véreux, les impressarios louches, les avocats rapaces, les héritiers qui vivent du boulot de leur pépé, les gens bien intentionnés), on me dit : 

- NON, Pierrot, ça c'est à eux, t'as pas le droit de le prendre et de le montrer. 

Ou :

- OUI, Pierrot, peut-être, mais faut payer...

Moi, je réponds : Mais puisque je l'ai vu ? 

- NON, Pierrot, droit à l'image...

______oOo______

D'accord, ça avait peut-être déjà été vu, 

mais c'était sympatique.

______oOo______ 

Couverture de Photo, septembre 1979

 Retour dans le Sud. Nous sommes en Arles, en 1979. En Camargue et Lucien Clergue ne doit pas être bien loin. La fille sur la couverture est nue, et PHOTO nous offre sa chatte. Une chatte d'autrefois, du temps jadis : blonde et bien fournie. Beau bush. BREF : 70', ON A CONNU LES CHATTES D'OR et c'était très bien. RENCONTRES PHOTOGRAPHIQUES D'ARLES ET TOUT ET TOUT. Les Rencontres faisaient dans le conceptuel, le Fine Art chiant (et on se demande d'ailleurs comment elles ont si bien  survécu).

 

 Coquines associées. Mais avec les années, les touffes brunes et blondes disparaîtront tristement des couvertures de magazines, des magazines. 

Les pubis des filles, aussi. Et ça, les photographes n'y pourront rien. Puis ils disparaitront de la conversation. PLUS DE CUL, PAS DE CUL : ON EST NÉ DANS UN MONDE EMMERDANT. Ah, Messieurs... Les rencontres d'Arles...
______oOo______
 

Après "l'atelier de nu", allez... Retour à Nîmes, et autre sommet d'inspiration locale : un pot de brandade de morue, un coup de beaujolais, "vrai de vrai" chanterait Boris Vian, un mince filet d'huile d'Ôlive.

 
 
 
______oOo______
 
Et puis, inévitablement, dans ce midi-là, on repassera comme en boucle et en flânant devant les Maison carrée
- Celle des Romains, vous savez ?
- Non, mon ami. Ici, tout est romain, même les poètes.
- On a jamais fait mieux, jamais mieux construit, mon ami. Mais on finira par détester la civilisation romaine jusqu'à essayer de ne plus l'enseigner (because "patriarcale"). Sans qu'on aille jusqu'à remarquer que dans la civilisation d'en face, de l'autre côté de la mer, celle dont on ne doit jamais médire, les femmes sont mises en escalvage, violées et tuées sans que ça fasse trop de vagues.
______oOo______

Collection italienne 

Incroyables nuances, expressions, non ?
Des siècles plus tard... Visez-moi ce bleu turquoise. Ces oranges...
Et toujours les mêmes obsessions. Regardez bien : ils sont trois sentimentaux-à-grosses-queues à la draguer, et la belle ne s'en rend même pas compte. 
Enfin, presque pas... Des vrais libidineux.
 

Message privé ou petit test / public ? 

...Y fûtes-vous, Clara, à cette expo, sans moi ? 

Si oui, dites-le moi. 

Si non, dîtes le moi aussi.

______oOo______

Petite fille née tout au bout du Magrheb

______oOo______

La fête est terminée, les chattes sont douchées, refermées dans leurs petites culottes, disparues en un clin d'oeil. En bas, le jour pointe et sous la pluie le périph' est déjà saturé. - Fin d'une nuit d'amour 

 

______oOo______

QUI Y A-T-IL DERRIERE CES VOLETS FERMÉS ? TOUTE LA PROVENCE ? UN RIEN D'ESPAGNE OU D'ITALIE ? LES CHANTS OBSÉDANTS DES CIGALES ? DES SOUVENIRS DE SIESTES CRAPULEUSES ? DES HEURES DE LECTURE ? DE SOMMEIL HONNÊTE ? Personne ?

 

 

OH !!! Qu'elle est belle ! Pour cette FIN DE BLOG, VOILÀ UNE VRAIE BLONDE à CHATTE d'OR. 

Vous l'avez bien méritée. Qu'elle est blonde, dense ! Est-elle slave - comme Sappho - scandinave, germanique ? On ne sait plus très bien, et elle non plus et elle s'en fiche. J'ai fait des recherches : elle aurait échappé aux nazis comme à certain photographe et/ou aux soviétiques.