Légendes qui tournent ROMY SCHNEIDER

Dieux qu'elle était belle ! 

...Mais comment aurait-elle refusé de dire : " Je suis dans LUI et j'aime ça ". Je crois elle aimait poser.

Et puis c'était une véritable actrice,  je veux dire une comédienne,
et dans ce métier, il faut en faire des tonnes,
et même se laisser rouler des pelles par Klaus Kinsky. 
Ça devait être prévu dans le contrat, mais sur le coup, elle a l'air un peu nerveuse, non ? Romy ?

 

Elle était fière de son Alain, Romy. 

One more time : " Comme McQueen, Alain Delon appartenait à une autre époque : celle où les acteurs divinisés portaient des costumes ". 

- Vous voulez du style, messieurs les producteurs, les assureurs, les agents, les business men ? OK, je m'habille comme il faut. Mais attention, aristo en devenir : j'apprends vite, et quand on est le plus beau garçon du  monde, on risque toujours de ridiculiser un banquier.  Faut pas me chercher. Un Delon sera toujours plus sexy qu'un inspecteur des finances. 

 

Toutes ces images me rappellent cette nuit où, regardant la télé, je me mis subitement à avoir envie d'être obligé de porter une cravate.

_______oOo_______

Impressionnant de voir le nombre de photos de cette sainte icône NUE. 

Qui l'eut cru ? Autrichienne ou Allemande, la nature... Elle le faisait et - comme dans Lui -, elle aimait ça. En studio, en bateau, au bord de la mer, chez elle. Et la nudité lui va bien. Exhibition, naturisme germanique, don de soi, plaisir de faire plaisir. La grâce. La lumière. Vous savez, c'est comme Clara : elle se la joue intouchable, elle vous chante dans l'oreille, elle fait comprendre qu'elle est inaccessible. On l'écoute, on la croit. Et quand elle s'avance toute nue droit devant, on pète un câble.

______oOo______

Le cinéma, c'est ça

Dennis Stock, photographe de plateau. Magnum is alive, and well. Par lui, Stock, on croise Grace Kelly, comme si c'était hier. Incroyable. On se remet en question. Bostonienne, on jurerait, mais née à Philadelphie, sur la côte Est. Un peu pareil. Ce n'était pas son premier photographe, mais là, elle en avait croisé un bon. Il avait tout compris. Une sorte de vocation à être une reine, c'est certain. Il l'a vu tout de suite, Dennis. 

- Dites, marin, on croirait que ce type de femmes s'est perdu. Vous ne coyez pas ? Je veux dire : les féminines, dintinguées pour toujours, les carrément belles.

- C'est une bonne question de terrien, mon ami, mais ce n'est pas la plus troublante.

- Vous pensez à quoi, amiral ? 

- Au mariage. Au vrai mariage. Au mariage de deux idées, mon ami. Au MARIAGE devenu impossible d'une femme aussi distinguée avec un homme photographe aussi sensible. Fort. Élégant. Et drôle, j'en suis sûr. Ça n'existe plus, l'ami, vous arrivez trop tard. Ni la femme, ni le photographe. Ils appartienent à l'Histoire.

 

Dennis Stock, 1928-2010, c'est un GRAND